Un gros OUFFFFFFFF de soulagement a été poussé par les femmes, les pères, les frères, les oncles de joueurs, qui  n'en pouvaient plus de ce suspens. Notre équipe a gagné, de peu, mais gagné quand meme, et c'est bien ça qui compte.

Fait exceptionnel, mon cher et tendre était remplaçant (mais c'est toujours toi le meilleur chouchou!). Mais moi, toujours fidèle au poste j'etais là dès le debut de match, au bord du terrain, prete à gueuler "alleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeez!!". Arrive une autre femme de joueur:
-ton mari a deja pris un carton????
-Noooooooon, il est remplaçant....
Puis une autre:
-Ben ou est ton mari? il s'est déja fait sortir???
-nooooooooon, il est remplaçant.

Je crois donc qu'il faut que je mette les choses au clair: mon homme n'est pas un voyou (ou alors juste un tout petit et vraiment que dans des cas exceptionnels), il fait juste de son mieux pour que l'équipe adverse ne gagne pas, et ça l'arbitre ne le comprend pas toujours. Un arbitre par définition c'est injuste.

Mon héros est rentré en deuxième mi-temps et il a été formidable: il a marqué, il a fait des passes decisives, il a plaqué, et il a pris un tout petit carton de rien du tout. Un blanc, ça compte pas.
Alors, vous voyez les filles que c'est pas un voyou mon homme!!